Livre de la semaine

Publié le par Bibliothèque municipale de Tonnerre

JHA (Radhika). – L’Odeur. – Editions Picquier Philippe.

 

 

            Mise à l’honneur dans le dernier Salon du livre de Paris, la littérature indienne et plus particulièrement indo-anglaise a généré à travers les œuvres de romancières comme Kamala Markandaya, Ruth Prawer Jhabvalor, Anita Desaï, Arundhati Roy, une interrogation sur la place de la femme dans la société indienne. Avec son roman « l’Odeur », Radhika Jha s’inscrit dans cette lignée et le fait avec une très grande originalité.

 

            Née au Kenya, dans une famille indienne, Lila Patel doit quitter son pays après la mort de son père, tué par des rebelles. Réfugiée en Angleterre avec ses deux petits frères, sa mère la confie à son oncle et sa tante, épiciers à Paris et s’en désintéresse complètement. Déracinée, perdue, elle découvre un monde bien différent de celui qu’elle a connu en Afrique. L’espace et la liberté d’esprit sont remplacés par l’exiguïté étouffante d’un appartement de la banlieue parisienne où ils vivent repliés sur leurs traditions indiennes et dans la crainte d’agressions.

            Confinées dans l’appartement et l’épicerie à Paris, la jeune fille ne rêve que de s’échapper, ce qu’elle fait à la suite d’une violente dispute avec sa tante. Seule dans Paris, au fil des rencontres amicales et amoureuses, après de nombreuses errements douloureux, elle tente de se construire une existence.

            Son étrange don à percevoir la quintessence des odeurs sera le fil conducteur de sa vie, son révélateur : « une odeur est un monde et une mémoire ». Odeurs des épices qu’elle associe pour créer une cuisine savoureuse, odeurs des gens dans la rue, odeurs de ses amants, sa propre odeur, elles sont toutes l’expression d’un monde qu’elle cherche à appréhender et à réinventer.

 

             Livre passionnant et savoureux dans tous les sens du terme…

 

 Petit extrait à déguster :

 

            « J’ai passé toute la soirée à cuisiner, intégrant dans mes préparations ce que j’avais appris de ma tante et chez les Baleine. J’ai ajouté des olives, des poivrons rôtis et des pignons de pin au curry de poulet. Les idées me venaient en travaillant. Et si je disposais la nourriture directement dans des assiettes plutôt que sur des plats, comme dans les vitrines des traiteurs, en cherchant à harmoniser les couleurs pour faire beau ? J’ai réservé la moitié du riz et je l’ai colorée avec du safran. J’ai fait cuire des fanes de navets roses avec des épinards et j’ai versé dessus une sauce crémeuse aux amandes et à la chèvre fraîche, légèrement sucrée au miel. Le poulet avait la saveur rude et terre à terre des olives et une belle couleur brique. J’ai fait  rissoler les carottes râpées avec du citron, de l’huile d’olive, du gingembre et des graines de moutarde. J’ai fini à la nuit tombée par une salade de papaye verte, d’orange et de radis blanc assaisonnée à l’huile d’olive, au citron, au miel et à la coriandre.

 

            Quand je suis venue poser l’assiette aux mille parfums devant Philippe, il ne pouvait en croire ses yeux.

 

            - Ça ne ressemble pas à des plats indiens, a-t-il dit d’un ton soupçonneux. Où as-tu appris à faire ça ?

 

            - Je l’ai inventé. »

 

 

Commenter cet article

territoo 24/04/2007 00:56

Bonjour,Votre site a été retenu pour faire partie de la sélection proposée par le moteur de recherche Territoo (http://www.territoo.net), moteur de recherche spécialisé dans les ressources gratuites à destination des acteurs territoriaux.Nous espérons que cette sélection vous apportera de nouveaux visiteurs.A votre tour, vous pouvez contribuer, si vous le souhaitez, à faire connaître notre moteur de recherche en insérant un lien sur votre site (http://www.territoo.net/lien.html).Le moteur se veut avant tout collaboratif, donc vous pouvez également participer à enrichir la base de données de Territoo en nous signalant des sites en conformité avec notre charte (http://www.territoo.net/infos.html).Bonne continuation.CordialementJean-LucAdministrateur de Territoohttp://www.territoo.net