Quelques romans acquis par la bibliothèque…

Publié le par Bibliothèque municipale de Tonnerre

 

(♥ signifie que nous avons beaucoup aimé)

 

 

ASSOULINE (Pierre).- Le portrait.- Gallimard.- 300 p.

 

assouline.jpgEn 1845, Ingres fit le portrait de la baronne de Rotschild. Ce tableau raconte l’histoire de cette famille.

 

 




BOYD (William).- La vie aux aguets.
- Seuil.- 336 p. ♥

boyd.jpg
                Une femme découvre que sa mère qu’elle croyait anglaise est russe et fut espionne de surcroit pendant la guerre. Passionnant comme un roman d’espionnage avec la touche farfelue de l’auteur. 

 

 


DIWO (Jean).- Moi, Milanollo, fils de Stradivarius.
- Flammarion.-

 diwo.jpg

Quand un violon raconte ses trois siècles d’existence. Par l’auteur des violons du roi.

 

 




HOSSEINI (Khaled).- Mille soleils splendides.
- Belfond.

 

hosseini.jpgEn Afghanistan, Mariam est forcée d’épouser un homme de trente ans son aîné. Mais dans l’impossibilité de lui donner un fils, elle se voit répudiée pour une autre femme.

Par l’auteur des Cerfs-volants de Kaboul.

 

 


HUBERT-RICHOU (Gérard).- A l’auberge du Grand Coq
.- Pygmalion.

 

hubert-richou.jpgUn roman historique autour du personnage de Théophraste Renaudot, créateur en 1631 du premier journal, la Gazette.

 




LESBRE (Michèle).- Le canapé rouge.- Sabine Wespieser.- ♥

 

lesbre.jpgDans le Transsibérien qui l’emmène vers un homme qu’elle a jadis aimé, une femme se laisse aller à la nostalgie de sa vie passée et de ses idéaux perdus.

 

 



MC CANN Colum.- Zoli.
- Belfond.- ♥

 

zoli.jpgZoli, une jeune femme tzigane, bravant les interdits de son peuple, devient une poètesse et chanteuse célèbre dans la Pologne des années 1950 et sert ainsi la politique d’intégration. Reniée par les siens, elle fuit sa vie dans la solitude.

 L’auteur s’est librement inspiré de la vie de Papuzsa, la grande poétesse tzigane.

 

 

NOTHOMB (Amélie).- Ni d’Eve, ni d’Adam.- Albin Michel.-

 

nothomb.jpgComment être fiancée à un japonais ?

 

 





VIGAN (Delphine de).- No et moi
.- Lattès.

 

vigan-copie-1.jpgLou, 13 ans, a un cœur grand comme ça et des rêves de bonheur plein la tête. Quand elle rencontre No, une jeune SDF, elle décide de la sauver.

 

 




WASSMO (Herbjorg).- Un verre de lait, s’il vous plait.-
Gaïa. ♥

wasmo-copie-1.jpgDonte, 15 ans, quitte son village de Lituanie pour devenir serveuse à Stockholm ; C’est en fait l’enfer de la prostitution qui l’attend. Un livre coup de poing où le grand écrivain norvégien a voulu crier sa colère devant cet esclavage.

 



ALI (Tariq).- Un sultan à Palerme.- Sabine Wespierer.- 360 p. ♥

tarek.jpg
 

En 1153, le géographe Idrini revient en Sicile où son ami le  Rio Roger, grand protecteur des savants et des intellectuels, favorise un climat de coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans.

Mais les évêques et barons normands intriguent pour repousser l’influence arabe. La tolérance devra s’effacer devient la violence.

 

 

MULLER (Martine-Maire).- Les Enfants de l’Arche.- Laffont.

 

En 1944, en Normandie, dans la tourmente du débarquement, Jouvence Ozanne et ses six enfants disparaissent dans des conditions mystérieuses. Vingt ans après, un allemand, Erbo on Oeringen et son fils adoptif, juif polonais, que cette femme avait sauvés et cachés sur sa péniche, l’Arche, chargent un détective de retrouver tous les membres de cette famille. Antoine Desambières, ancien résistant, ex-policier, marqué à jamais par l’assassinat de sa femme et de son enfant par les nazis, retrouvera les enfants et mettra en lumière le drame qui les a dispersés.

 Construit comme une intrigue policière, ce roman trace avant tout le portrait d’une femme éblouissante, maternelle et sensuelle tout à la fois, déterminée dans ses chois et les assumant jusqu’au bout.

Passionnant.

Commenter cet article